Projet d'école alternative Matawinie | Questions-réponses
358
page-template-default,page,page-id-358,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Questions-réponses

Quel est le processus d’admission?

Cette information sera à confirmer avec la commission scolaire une fois le projet adopté. En attendant, nous vous invitons à nous faire part de votre intérêt en communiquant avec nous par courriel ou en remplissant ce formulaire.

Quels sont les coûts d’inscription à cette école?

Puisque ce sera une école publique, l’instruction est gratuite au même titre que les autres établissements scolaires publics.

Où sera située l’école?

Pour le moment, à la lumière du sondage réalisé, nous privilégions les municipalités de Saint-Damien et de Saint-Gabriel-de-Brandon. Nous restons tout de même ouverts à d’autres possibilités.

Quand sera la première rentrée?

Nous travaillons fort à ce que ce soit le plus tôt possible et nous sommes très motivées!

Est-ce que la fratrie a priorité lors des inscriptions?

Habituellement, dans les écoles alternatives, les frères et sœurs des élèves de l’école ont la priorité pour assurer la continuité entre l’école et la famille.

Est-ce qu’une école alternative est faite pour tous les enfants?

L’école alternative est une école accessible à tous. La pédagogie par projets, centrée sur l’enfant et le respect de son rythme d’apprentissage, est privilégiée. Lors de l’admission, il n’y a pas de profilage des enfants, donc il n’y a pas un modèle d’enfant particulier recherché. La seule condition est que les parents doivent adhérer à la philosophie de l’école alternative et soient prêts à s’y investir en temps et en énergie. Un enfant qui a besoin d’encadrement par exemple, sera accompagné, puis graduellement amené à cheminer par lui-même.

Est-ce vrai que les enfants de l’école alternative sont laissés à eux-mêmes et font ce qu’ils veulent?

Les enfants fréquentant l’école alternative sont en apprentissage constant. Ils sont encadrés de façon différente, ce qui les mène à faire des choix et à développer leur autonomie ainsi que leur sens de l’organisation. Les intervenants (enseignants, parents, autres élèves, etc.) sont en constante interaction avec eux.

Qu’est-ce qu’une journée type?

Une journée type dans une classe alternative est stimulante, variée et en constante évolution. L’enseignant anime les classes, propose des activités et guide les élèves dans leur formation et leurs projets. Des parents peuvent venir en classe animer un atelier ou bien aider dans les projets mis sur pied par les élèves. D’ailleurs, les projets, qu’ils soient individuels ou collectifs, partent d’une préoccupation, d’un intérêt ou d’un besoin venant des enfants eux-mêmes et servent ainsi de déclencheur aux apprentissages. Cette démarche pédagogique par projet demande un réel effort de la part des enfants puisqu’ils doivent se fixer des objectifs, trouver les moyens de les atteindre et ensuite s’évaluer.

Mon enfant apprendra-t-il autant que dans une école traditionnelle?

À l’école alternative, l’élève dispose de six années pour acquérir les compétences et connaissances que contient le programme du Ministère, et tout cela, sans cloisonner les apprentissages par année et par cycle. Ce décloisonnement, jumelé à l’implication parentale, permet le respect du rythme de l’enfant. Le style d’apprentissage de l’enfant et tous les axes de son développement global (affectif, social, intellectuel et physique) sont quant à eux déployés par l’enseignement alternatif.

 

Les situations d’apprentissage sont riches et variées. Elles rejoignent les enfants dans leurs intérêts, leurs besoins et leurs préoccupations. Néanmoins, le contenu scolaire demeure le même que dans les autres écoles publiques.

 

Étant donné que les sujets des projets sont choisis par les enfants et selon leurs intérêts, nous pouvons nous permettre de croire que les apprentissages sont d’autant plus faciles à intégrer. En protégeant et en nourrissant leur plaisir d’apprendre, les élèves sont motivés et enthousiastes.

Après la 6e année, les enfants sont-ils prêts pour l’entrée au secondaire?

Tous les élèves québécois passent le même examen à la fin du dernier cycle du primaire. C’est un examen ministériel qui mène à la certification leur permettant d’accéder au secondaire. Les enfants provenant d’une école alternative réussissent aussi bien que les enfants d’écoles ordinaires. Sur le plan individuel et social, les enfants qui ont fait leur primaire à l’alternatif ont appris à gérer leurs horaires, à devenir autonomes dans leurs projets individuels et en groupe, à mettre en place des méthodes de travail efficaces et à communiquer adéquatement avec leurs pairs et les enseignants. Ces enfants arrivent donc au secondaire très bien outillés.

Comment se déroule le passage du primaire au secondaire pour les élèves provenant d’une école alternative?

Le passage du primaire au secondaire demande une grande adaptation pour tous les élèves, quel que soit le milieu dont ils proviennent. Les élèves provenant d’une école alternative auront acquis plusieurs aptitudes qui les aideront dans leur adaptation à un nouveau milieu et à de nouvelles façons de faire (par exemple l’autonomie, la connaissance de soi, des habiletés de résolution de problème). Ils n’ont donc généralement pas plus de difficulté à s’adapter au secondaire que les autres élèves.

Est-ce vrai que les bulletins n’ont pas de notes?

Le bulletin chiffré avec des pourcentages ou encore avec des lettres n’existe pas à l’école alternative. Ce type de bulletin exerce sur l’enfant une pression de performance et accentue la compétitivité avec ses pairs, ce qui va à contre-courant des valeurs de notre école et de son esprit communautaire. L’enfant n’est donc comparé qu’à lui-même.

Comment fait-on l’évaluation?

De façon générale, les écoles alternatives font une première communication écrite aux parents en début d’année. Par la suite, elles présentent trois bulletins non chiffrés par année. L’évaluation se fait de manière continue, qualitative et tripartite, ce qui implique non seulement l’enseignant, mais également l’enfant et les parents. Elle vise à transmettre un message constructif à l’élève. Selon le RÉPAQ, « ce système d’accompagnement donne ainsi un portrait plus juste des apprentissages de l’enfant, de ses forces ainsi que des défis à relever ». Pour en savoir davantage, voir l’article « C’est quoi une école publique alternative québécoise » sur le site web du RÉPAQ.

Comment le personnel enseignant est-il choisi?

Selon les processus en vigueur à la commission scolaire qui adoptera le projet et dans le respect des conventions collectives.

Qu’en est-il du temps d’implication des parents?

La politique d’implication de notre école n’a pas encore été établie officiellement. L’implication des parents étant centrale au fonctionnement d’une école alternative, chaque école choisit son propre fonctionnement interne, particulièrement quant au temps d’implication attendu de chaque parent. Pour vous donner des exemples concrets, certaines écoles demandent aux parents de donner de leur temps en participant aux sorties scolaires, en effectuant des tâches pour aider l’enseignant, en animant des ateliers ou des conférences en classe ou en proposant d’autres activités éducatives spéciales.

Comment puis-je m’impliquer dans le projet?

Une des façons de connaître nos activités et les besoins du moment est de nous suivre sur Facebook, de visiter régulièrement notre site internet ou de vous inscrire à notre liste d’envoi par courriel. Nous diffuserons l’information au fur et à mesure qu’elle sera disponible. Vous pouvez également nous laisser vos coordonnées en nous mentionnant vos champs d’intérêt à ecolealternativematawinie@gmail.com et nous nous ferons un plaisir de communiquer avec vous dès que possible.

De plus, afin de démontrer à la Commission scolaire que la création d’une école alternative suscite de l’engouement dans la communauté, nous dressons une liste des enfants qui y seraient éventuellement inscrits en précisant le secteur d’où ils proviennent. Nous rassemblons aussi les noms des personnes et organismes intéressés à appuyer le projet de quelque manière que ce soit. Vous trouverez le questionnaire du sondage d’intérêt ici.